Contre la montre - Episode 12

Publié le par lesfilmsdenous

Bon eh bien voilà. C'est la fin, d'une histoire, d'une aventure, d'une websérie porte-étendard du cheap et du goût douteux : Contre la montre !

 

Dans l'épisode qui suit, celui qui clôture donc la série, de nombreuses références aux anciens épisodes sont présentes. Inutile de vous dire qu'il vous faudrait une petite piqûre de rappelle (si ce n'est déjà fait) en cliquant ICI !

 

Hum... Voilà !


...

L'épisode 12 devait être complètement différent. Mais divers aléas ont fait que j'ai dû le réécrire complètement (pour le meilleur comme pour le pire). Nous n'avons pas pu être tous présents en même temps au moment du tournage et, qui plus est, nous n'avions pas beaucoup de temps pour pouvoir le faire : d'où des plans souvent douteux (que les caprices d'une caméra vieillissante n'ont pas arrangé) et une lumière abominable.

Cela dit, la dernière séquence de la série est tout à fait dans l'esprit de ce que je voulais : un nouveau complot parce qu'après tout, les méchants n'arrêtent jamais et que Jacques aura toujours du boulot ; mais l'histoire principale est tout de même terminée sans cliffhanger en rapport avec elle.

 

La musique du générique a été composée par l'excellent CrazyMT qui va bientôt sortir son 3ème EP et que vous pouvez retrouver sur Soundcloud !
(Merci à toi, copaing !) 


Encore une fois, merci à tous... A l'équipe qui n'a jamais rechignée à faire n'importe quoi pour ces tournages, aux MANUAL FOCUS pour leur aide et merci à vous, oui, vous qui lisez ces lignes, pour avoir suivi cette série pendant... Eh bien 3 ans pour 12 épisodes !
Au vu de vos commentaires, on dirait que ça vous a plu (ce qui me paraît parfois étrange ^^) et j'en suis ravi ! 

A bientôt pour d'autres projets mieux préparés et mieux fichus (promis). Mais pour Contre la montre... C'EST FINI !

... Enfin, dans une semaine vous aurez quand même le bêtisier de cet épisode, tout de même !

Des bisous (et des gros) !


                                                                                                                       Valentin Lamandé

Publié dans Contre la montre

Commenter cet article